Lauréat-e-s du Grand Prix de l'AARHSE

Organisé depuis 2012, le concours de l'AARHSE a déjà distingué les travaux suivants:

Yves Bouvier: article - « Renouveler l’Europe de l’énergie depuis les années 1950. Une perspective européenne sans politique commune ».

Joseph Cacciari : master 2 de sociologie : De la Précarité énergétique aux inégalités sociales en matière de consommation d’énergie. Les classes populaires de Gardanne face à la transition énergétique locale ;

Pierre Chancerel : thèse d’Histoire : Le Marché du charbon en France pendant la première Guerre Mondiale (1914-1921).

Pauline Gabillet : thèse sur les entreprises locales de distribution, notamment Gaz électricité de Grenoble (GEG) et UEM (Metz), et la transition énergétique.

Jean-François Mouhot : Des Esclaves énergétiques (éditions Champ Vallon)

Association Paléo-énergétique : frise chronologique, ateliers, conférences théâtralisées, animé par une trentaine de chercheurs autour de l’histoire oubliée de l’énergie.

Sophie Pehlivanian, thèse d’histoire : Histoire de l’énergie solaire en France depuis 1940.

François-Mathieu Poupeau : habilitation à diriger des recherches : L’Electricité et les pouvoirs locaux en France, une autre histoire du service public (1880-1980).

Vincent Renauld : Fabrication et usage des écoquartiers (Presses polytechniques et universitaires romandes).

Hélène Subrémon : Anthropologie des usages de l’énergie dans l’habitat (éditions PUCA).

Miyuki Tsuchiya : thèse - « Gouverner l’énergie : la dynamique de changement des politiques publiques de l’électricité d’origine nucléaire et renouvelable. Une comparaison entre la France et le Japon. »

Renan Viguié : La Traversée électrique des Pyrénées (essai, éditions Peter Lang).

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *